Biais

En général, par le biais de veut simplement dire « au moyen de » 

Aujourd’hui, au Québec et en France, l’expression par le biais de est habituellement employée de façon neutre, sans idée de « moyen détourné ou artificieux ». L’Office québécois de la langue française y consacre une fiche éclairante. Cependant, la plupart des dictionnaires continuent d’en donner uniquement l’ancienne définition.

A commercial / Arobas / Arobase

Québec : a commercial ou arobas. France : a commercial, arobase ou arrobe.

Il y a encore un certain flottement concernant le nom du symbole @. Au Québec, les termes les plus répandus sont a commercial et arobas. Ce dernier mot est masculin et se prononce aro-basse. Les Français emploient a commercial, arobase ou arrobe. En France, on dit une arobase et on prononce aro-baze.

Fois (à chaque –)

Courant et correct au Québec et en France

Plusieurs auteurs québécois condamnent l’expression à chaque fois en affirmant qu’elle est de moins en moins utilisée. Or, elle est non seulement très vivante au Québec et en France, mais elle est plus fréquente que la forme chaque fois. Quant aux expressions comme à chaque jour ou à chaque printemps, il est vrai qu’elles sont moins courantes en France qu’au Québec, mais elles sont bien construites et n’ont rien de condamnable.

Finals / Finaux

Corrects tous les deux

Le même principe s’applique à toute expression formée à l’aide du mot final au masculin pluriel : examens finals/finaux, résultats finals/finaux, etc. Quelques adjectifs ont le même type de variante au masculin pluriel, comme idéals/idéaux, glacials/glaciaux, marials/mariaux (relatifs à la Vierge Marie), néonatals/néonataux, périnatals/périnataux et prénatals/prénataux, ou encore pascals/pascaux.

Dermatologiste / Dermatologue

Corrects tous les deux

On trouve ce type de variante dans d’autres professions médicales : anesthésiste/anesthésiologiste, neurologiste/neurologue, endocrinologiste/endocrinologue, ophtalmologiste/ophtalmologue. Usito note par ailleurs qu’on emploie surtout le terme radiologiste au Québec et radiologue en France. Par contre, on dit urgentologue au Québec et urgentiste en France. À noter que le Petit Robert date le mot urgentologue de 1978 et urgentiste de 1986.

Détester partir / Détester de partir

Corrects tous les deux

La forme habituelle aujourd’hui est détester + infinitif, sans de. Le Larousse présente détester de faire quelque chose comme « littéraire et vieilli ». Le Robert juge le tour simplement « littéraire ». Curieusement, l’Académie française ne donne que l’exemple « Hâtez-vous, je déteste attendre » et le qualifie de « familier ».

Coordonnateur, coordinateur

Québec : coordonnateur. France : coordinateur.

Au Québec, le mot coordinateur est souvent senti comme un anglicisme — à tort, parce qu’il est formé, tout simplement, sur coordination. Il reste que coordonnateur est d’un usage prédominant au Québec. Le mot coordinateur, qui date du milieu du 20e siècle, est le plus récent des deux.

Burka / Burqa

Corrects tous les deux

Au Québec et en France, les dictionnaires donnent généralement le choix entre deux prononciations : bur-ka et bour-ka. On voit d’ailleurs parfois la graphie bourka.

Bistro / Bistrot

Corrects tous les deux

Certains prétendent que le mot vient des soldats cosaques qui occupaient Paris en 1814, et qui auraient crié Vite! en russe (Byistro!) pour se faire servir dans les cafés. L’histoire est jolie mais infondée, car le mot est apparu en français vers la fin du 19e siècle. Son origine est obscure. Les graphies bistro et bistrot sont aussi courantes l’une que l’autre.

Applaudir qqch. / Applaudir à qqch.

Corrects tous les deux

On applaudit une artiste après un spectacle, mais on peut aussi applaudir, plus largement, son succès auprès du public. Dans un style plus soutenu, on peut également applaudir à la popularité croissante d’un artiste ou à l’audace d’une réforme du gouvernement.

Air climatisé, air conditionné

Devenus synonymes aujourd’hui

Certains ouvrages voient air climatisé comme une impropriété, estimant que seul un local peut être climatisé, c’est-à-dire être doté d’un système produisant de l’air conditionné. Néanmoins, l’expression air climatisé est clairement entrée dans l’usage au Québec et en France. 

 

 

 

Acuponcteur / Acupuncteur

Acuponcteur est moins fréquent, mais plus logique

Acupuncteur et acuponcteur se prononcent tous deux aku-ponk-teur. La graphie acupuncteur, d’origine latine, est de loin la plus répandue en France et au Québec. Mais acuponcteur, aussi admis par les dictionnaires, reflète mieux la prononciation du mot.

Via

Veut dire « par l’intermédiaire de », au sens le plus large

Les puristes ont tort de limiter l’emploi de via au domaine des transports (ex. aller de Montréal à Québec via Trois-Rivières). Depuis des décennies, le mot peut aussi signifier « au moyen de » ou « par le truchement de », au Québec comme en France. Exemple tiré d’un communiqué du dictionnaire Usito : « une importante subvention versée par le Mouvement Desjardins via la Fondation de l’Université ».