Resurgir / Ressurgir

Corrects tous les deux

Les deux verbes ont le même sens et la même prononciatiion (re-sur-gir), et les deux graphies sont aussi courantes l’une que l’autre. Cependant, contrairement au verbe resurgir / ressurgir, le nom résurgence est prononcé dans tous les ouvrages avec un z : ré-zur-gen-se.

Chardonay / Chardonnay

Corrects tous les deux

Beaucoup de flottement autour de ce mot. Certains écrivent chardonnay (graphie de loin la plus courante au Québec, et conforme au nom d’une localité de la vallée du Rhône, en France); d’autres écrivent chardonay. Par ailleurs, certains prononcent char-doné; d’autres, char-donè. Les deux prononciations sont admises.

Ce qui / Ce qu’il

Corrects tous les deux

La forme avec ce qu’il, comme dans Nous verrons ce qu’il se passera, est d’un style plus soutenu que celle avec ce qui, comme dans Nous verrons ce qui se passera. Les deux tournures sont cependant correctes. Même remarque pour des exemples comme Qu’est-ce qui arrive? / Qu’est-ce qu’il arrive? et des phrases semblables.

Marie est montréalaise / Marie est Montréalaise

Corrects tous les deux

Doit-on employer une minuscule ou une majuscule dans ce cas? Les deux formes sont jugées tout à fait correctes. L’Académie française elle-même estime que « l’usage en la matière est mal fixé ». Le principe s’applique à l’ensemble des villes, pays ou autres entités géographiques.

COVID-19 / Covid-19

Québec : la COVID-19. France : le Covid-19

Au Québec et dans le reste du Canada, le nom COVID-19 est employé au féminin, et tout en majuscules. On y parle donc de « la COVID-19 ». Cet usage est conforme à celui de l’Organisation mondiale de la Santé. En France, les médias écrivent généralement « le Covid-19 », au masculin et avec une majuscule seulement à la première lettre du mot.