Une foule de xyz l’entouraient / Une foule de xyz l’entourait

Corrects tous les deux

Avec des mots comme foule, bande, multitude, etc., on a le choix d’accorder le verbe au singulier ou au pluriel. Par exemple, pour faire ressortir l’idée que les personnes étaient nombreuses, on peut mettre le pluriel. Pour souligner plutôt leur cohésion en tant que groupe, on peut mettre le singulier. À chacun de choisir.

Cari / Curry

Corrects tous les deux

Certains dictionnaires font une différence entre le cari et le curry, d’autres pas. Chose certaine, les deux termes sont employés depuis longtemps au Québec et en France. Au pluriel, on écrit des caris ou des currys.

Un moustiquaire / Une moustiquaire

Corrects tous les deux

Le mot moustiquaire est généralement masculin au Québec. En France, il a d’abord été masculin, mais y est devenu féminin à partir du 19e siècle. Quelques mots ont des genres flottants en France, comme après-midi ou météorite. D’autres sont surtout flottants au Québec, comme garde-robe ou trampoline (voir ces fiches).

Des caméramans / Des cameramans / Des cameramen

Corrects tous les trois

La forme la plus naturelle pour un francophone serait des caméramans (avec le s du pluriel et l’accent aigu). Mais on rencontre les trois dans les dictionnaires d’aujourd’hui. On trouve le même type de variation dans des perchmans / des perchmen, terme souvent remplacé aujourd’hui par des perchistes (techniciens de la perche à son au cinéma ou spécialistes du saut à la perche).

Visite impromptu / Visite impromptue

Corrects tous les deux

Faut-il accorder impromptu comme un adjectif (ex. une soirée impromptue)? Ou traiter le mot comme un adverbe, et donc le laisser invariable (ex. elles ont fait une visite impromptu chez nous)? L’usage tranchera, mais penche pour le moment en faveur de l’accord (avec l’Académie française, notamment).

Rue piétonne / Rue piétonnière

Corrects tous les deux

Les deux expressions ont le même sens. On peut donc très bien parler d’un quartier piéton (sans s à piéton) ou d’un quartier piétonnier. En Belgique, le nom piétonnier peut avoir le sens de zone piétonnière.  On parle ainsi du « piétonnier de Bruxelles ».

Un garde-robe / Une garde-robe

Corrects tous les deux

Au sens de « lieu où l’on garde des vêtements », le mot est indifféremment masculin ou féminin selon tous les dictionnaires du Québec. En France, ce sens a vieilli (on dit notamment penderie) et le mot est toujours féminin. Pour parler de vêtements d’un certain type (ex. elle a renouvelé sa garde-robe d’été), le terme est féminin au Québec et en France, et courant dans cet emploi aux deux endroits.

Anciennement, la garde-robe pouvait également désigner l’endroit où se trouvait la chaise percée. Par métonymie, le mot pouvait aussi désigner ce que Littré appelait une « évacuation alvine ». Ce lexicographe donne d’ailleurs l’exemple suivant, qui peut surprendre aujourd’hui : « Sa médecine lui a fait avoir trois ou quatre garde-robes. »