Malvenu à / Malvenu de

Corrects tous les deux

Les phrases « Après un tel repas, notre invité serait malvenu à se plaindre » et « Après un tel repas, notre invité serait malvenu de se plaindre » sont toutes les deux acceptables. Certains dictionnaires écrivent « mal venu » en deux mots. Pour ce qui est de l’adjectif plus littéraire malavisé, ils s’entendent pour l’écrire en un mot et le construire avec de (ex. Elle aurait été malavisée d’y retourner).