Espérer

Certains puristes condamnent la phrase J’espère qu’il puisse venir

À leur avis, il faudrait dire J’espère qu’il pourra venir, car ici le verbe espérer demanderait l’indicatif. Ce sont des subtilités de cuistre – un enchevêtrement de prétendues règles mêlant l’indicatif, le subjonctif et le conditionnel, sans parler des tournures négatives et interrogatives. Il n’est pas normal d’avoir à se poser autant de questions quand on emploie un verbe courant comme espérer. Le sens de la langue du locuteur moyen devrait suffire.