Après que

Après qu’il ait été nommé est correct aussi

Le Petit Robert présente l’emploi du subjonctif qui suit souvent après que comme « moderne » et « critiqué ». Selon la règle traditionnelle, après que exige l’indicatif. Une construction comme « un siècle et demi après que cette parole ait été prononcée » (François Mauriac) est donc mal vue des grammairiens traditionalistes. Mais cet usage est bien installé depuis longtemps, y compris dans des publications de qualité.