Gouter le brulé

Aussi logique que sentir le brulé

En France, on utilise couramment l’expression sentir le brulé, mais pas gouter le brulé (ou goûter le brûlé en orthographe traditionnelle). Pourtant, des expressions comme gouter le brulé ou gouter bon sont tout aussi logiques et défendables que sentir le brulé ou sentir bon. Elles sont d’ailleurs utilisées dans de nombreuses régions de la francophonie, comme l’attestent divers dictionnaires.