Part

Québec : faire sa part. France : prendre sa part.

Au Québec, depuis des générations, l’expression faire sa part (d’un effort collectif) est faussement présentée comme un calque de l’anglais to do one’s part. En fait, le tour existe au Québec et en France depuis au moins le milieu du 19e siècle et n’a rien d’anglais. Il est simplement moins employé aujourd’hui par les Français. Ces derniers utilisent entre autres l’expression prendre sa part (ex. chaque pays européen doit prendre sa part dans l’accueil des réfugiés).